Elles glissent, soyeuses comme nos tissus,
par de lentes palpitations intimes.
Elles se frôlent comme dans un rêve,
celui des mes ancêtres de l'eau.